Entretien moto : connaitre les spécificités de l’embrayage

Entretenir convenablement les différents composants de votre moto, en particulier l’embrayage, est indispensable pour garantir votre sécurité. Cet élément présente, en effet, une grande importance en ce qui concerne le fonctionnement général du véhicule. Découvrez l’essentiel à savoir sur l’embrayage afin de mener à bien l’entretien de votre moto et optimiser votre protection sur route.

Embrayage : un élément important de la moto

Situé à gauche du guidon, le levier d’embrayage est constamment sollicité quand vous conduisez une moto. Vous l’utilisez entre autres, au moment du démarrage, mais également tout au long de la conduite, surtout pour ralentir la cadence ou passer d’une vitesse à une autre. En outre, le pilote doit manier l’embrayage de son véhicule à deux roues de manière délicate sinon ce dernier risque de sursauter brusquement. Lâcher subitement le levier se trouve également inapproprié, étant donné que cela peut caler la bécane.

Les signes d’un problème au niveau du câble d’embrayage

Le moindre problème au niveau de l’embrayage peut provoquer un dysfonctionnement général de votre engin. Reconnaitre les signes qui évoquent un état défaillant du câble vous sera dans ce cas, utile afin d’apporter des solutions appropriées, à temps. Si vous remarquez un endurcissement du levier, pensez que le câble pourrait être endommagé. Sachez également que la longueur du câble influence sur le fonctionnement de l’embrayage. Entre autres, s’il est trop court, le levier peut patiner quand vous accélérez, et si le câble s’avère plus long que la normale, la moto avance en vitesse première ou à l’arrêt sans que vous n’accélériez.

Comment savoir si la commande hydraulique de l’embrayage est défaillante ?

En cas d’imperfection de l’embrayage, vous disposez de quelques indices pour comprendre que le problème provient du système hydraulique. Ainsi, si vous apercevez que le levier devient relativement mou ou que vous entendez des craquements lors du changement de vitesse, cela peut signifier qu’il existe une infiltration d’air dans le circuit. Cependant, si vous ressentez le moindre patinage, vous pouvez tout de suite exclure que cela provienne de la commande hydraulique. Par ailleurs, réviser régulièrement le liquide d’embrayage s’avère capital pour le bon fonctionnement du mécanisme, car il garantit un meilleur fonctionnement du système.

Changer l’embrayage de sa moto : comment le choisir et à quel prix ?

Si les éléments énoncés plus haut sont intacts alors que le système d’embrayage présente encore un problème, vous êtes tenu de le remplacer. Dans ce cas, vous devez faire votre choix avec minutie, car la fiabilité de l’embrayage est une qualité cruciale pour une moto. Pour ce faire, le propriétaire se doit de respecter certains critères notamment liés à la matière avec laquelle la pièce a été élaborée. Sur le marché, vous pouvez observer deux types d’embrayages. Dans un premier temps, il y a ceux conçus avec du carbone. Ensuite, vous avez aussi ceux fabriqués avec du métal. Bien que plus fragile, le carbone se montre beaucoup plus performant. Également, le motard doit choisir l’embrayage de sa deux roues en fonction du moteur de ce dernier pour garantir une expérience de conduite plus agréable. En ce qui concerne le prix d’un embrayage, il varie notamment, selon le type de celui-ci. Vous pouvez par exemple, obtenir un mono disque aux environs de 65 euros et dans les 1 000 euros pour un modèle anti-dribble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *